Foulées du Schiebenberg - DINSHEIM

Son trophée fièrement gagné dans une main, Riad empoigne de l'autre la coupe que lui offre un coureur podiumé,

ému par ce petit bonhomme souriant de bonheur qu'il a croisé sur le parcours. Riad vient de participer à sa première course avec Dunes d'espoir : souriant, fier et prêt à remettre ça ! Dinsheim sur Bruche, petit village alsacien de la vallée de la … Bruche (vous suivez ?), accueille les participants de tous âges à l'occasion des "Courses du Schiebenberg". Les Dunistes optent pour le 13 km et se retrouvent sous un beau soleil autour de Riad, petit Illkirchois, pour son baptême de course officiel. Riad a déjà testé la joëlette lors du Téléthon à Soultz sous Forêts, mais aujourd'hui, c'est du sérieux ! Il est excité depuis une semaine et doit à présent faire preuve de patience : le départ de la course des 5 km est donné avec du retard et les organisateurs scrutent l'arrivée de son dernier coureur -ou plutôt papy "marcheur rapide", afin de concentrer pour Dunes d'Espoir la pleine attention des nombreux supporters. Les Dunistes se font pressants auprès de l'orateur, néo-Jacques Martin qui en profite pour interviewer le chef Serge avant de lancer le départ de la joëlette en grande pompe ! Nous voilà partis pour près de 13 km à travers les rues du village et ses hauteurs. L'allure de la première boucle nous permet de repasser près du centre névralgique de la manifestation avant le départ officiel. Les encouragements des coureurs encore sous les ordres du starter nous donnent des ailes : les trois premiers kilomètres défilent comme un rien. Riad prend la mesure du plaisir naissant … qui devrait durer puisque : "On court tant qu'il y a du soleil", Christian CQQC plante le décor.

Et quand les Dunes

C'est maintenant que "ça commence" : allez comprendre "c'est maintenant que les difficultés apparaissent". Après avoir serpenté les beaux quartiers, les rues que nous empruntons se font côtes et les garçons, jusqu'ici bien calmes, s'emparent de la joëlette, histoire de montrer ce qu'ils savent faire. Discrets, Sam et Eric. Ils n'en sont pas moins efficaces, ces gaillards ! Passage devant le fan-club de Riad, -Maman et les deux grandes sœurs qui ne ratent rien du plaisir (communicatif !) de Riad-, puis nous quittons la civilisation en grimpant. Tiens, Riad, tu aurais vulgairement garé ta super "Lamborghini" rouge à l'ombre de ce fruitier ? Tu ne crois pas si bien dire, Christian : tu t'adresses là à un passionné de mécanique ! Riad se régale …

Se mettent à chanter

Pour une journée pluvieuse, c'est une journée … radieuse (merci Evelyne pour les prévisions): soleil, chaleur, un tracé quasiment non ombragé, à présent sur chemin, bien assez large pour laisser passer les coureurs. Heureusement, Riad a vissé sa casquette "NY" sur sa tête, excusez du peu ! Hep, Sabine ? Arrête de tchatcher avec Sandra et raccroche le peloton ! Tu la retrouveras sur le final de la course. En attendant, Riad a AUSSI besoin de ses pompom'girls !

C'est tout DinsheiME

Sur le haut de la colline du Schiebenberg, le paysage est idyllique : collines vertes et bleues surplombant la vallée alsacienne piquée de villages pittoresques : Flexbourg et Heiligenberg, selon Nicolas. C'est lui qui assure notre instruction culturelle de la journée. Même alsaciens, on se retrouve une âme de touriste randonneur. Riad prend place au milieu des maillots fluos pour une photo de groupe, juste avant et juste après les nombreux "bravos" des coureurs qui nous croisent. Y'en a pas un pour rattraper l'autre : ils sont tous super tolérants s'agissant de l'occupation du terrain par les Dunistes, et avec ça, reconnaissants pour notre action, merci pour leurs encouragements !

Qui va s'enflammer

Un 2ème point de ravito nous permet d'étancher la soif de Riad, ça fait du bien en plein cagnard. Merci aux maîtres d'hôtel du jour pour le service ! Décidément, tout est parfait dans l'organisation … sauf peut-être ces panneaux "12 km" qui nous font douter : serions-nous dans la 4ème dimension : t'avances, mais t'as toujours autant à parcourir… ??? Le chemin se poursuit en descente à travers champs puis, sur le plat, se couvre peu à peu de grosses caillasses, signalées par des panneaux "attention pierres" : ultra prévoyants, à Dinsheim, et c'est tout à leur honneur. La caravane ralentit car ce n'est pas très confortable pour Riad, secoué de partout, mais il tient bon. Nicolas passe le relais de devant…pour passer à l'arrière ! Ben oui : "il faut bien qu'il fasse quelque chose". Il avouera aussi que la compagnie des Dunistes lui était fort agréable…et on pense tous pareil ! Bon, encore quelques montées ? Qu'on se le dise "y'a plus que le reste à courir", proverbe CQQcouresque…

Allez allez, Allez allez,

La joëlette se lâche dans la descente encore enherbée : Nicolas, toujours à l'arrière, veut freiner…Christian à l'avant proteste…Riad au milieu savoure…Nous récupérons Serge, Sabine et Nathalie avant snotre retour au village. Le groupe reprend du volume en vue du passage de l'arrivée. Un autre coureur, peu préoccupé par son chrono, photographie gentiment le groupe tout entier, merci à lui. Une petite dernière montée de derrière les fagots, mais il nous en faut plus pour couper notre élan et un fan-club d'un autre type nous aspire vers le haut : un joli groupe de garçonnets en culottes courtes entonnent des "oh oh oh" façon guitare basse de "Seven Nations Army", très rock ! Riad, encouragé par ses pairs, roule à toute allure !

Allez allez les Dunes d'espoir !

Nous reconnaissons le petit sentier déjà emprunté à l'aller et qui nous mène vers le final. En contrebas du talus, les encouragements se font déjà entendre : ils sont pour nous ! Dernier virage à droit puis stop : Riad est extirpé de son engin de compétition pour marcher comme un grand parmi les grands, Serge et Christian, jusqu'à la ligne d'arrivée sous les "bravos !" et les applaudissements de toutes part. Merci à Dinsheim pour ta ferveur et aux organisateurs du CAP pour leur pêche et leur acceuil! Nous aussi avons chanté tout au long de ce beau parcours pour Riad, notre petit héros ! Riad nous confiera un peu plus tard, merguez croquée, mains accrochées aux récompenses et yeux remplis d'étoiles, être sûr, mais alors sûr sûr, de vouloir recommencer … on est tous partants !

Voir l'album photo !!!

Rejoindre les Dunes...

Rejoindre les Dunes d'espoir

Envie de nous rejoindre dans l'aventure ?? Vous pouvez nous contacter pour courir ou être sur la joëlette

Commenter !

Que vous soyez Pilotes, Cylindres...N'hésitez pas à témoigner, commenter !

  • Vous pouvez commenter en vous identifiant,
  • Vous pouvez commenter en tant qu'invité, cliquer sur l'image pour plus d'info.

Et nos partenaires

Société Décathlon  En savoir +
Mairie de Meudon  En savoir +
Société Groupe PSA  En savoir +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5