Trail du Frioul

Le Trail du Frioul avec Laure, Anissa et Anais.

Comme souvent, le dimanche succède au samedi et le samedi au vendredi... En l'occurrence, vendredi 14 octobre, la tribu des Dunes Sud fêtait dignement l'anniversaire de ses dix ans au Madison Square Garden de la Destrousse, en dansant jusqu'à une heure du matin au son des Miaou,le groupe de rock d'Yves et Vincent, internationalement connu dans les environs de Cadarache !

Le lendemain, nombreux étaient celles et ceux qui prolongeaient la fête tard dans la nuit pour fêter tout aussi dignement les vingt ans du Caval, le club de Pertuis dont sont issus plusieurs coureurs des Dunes Sud. Et pourtant, dimanche au petit matin, tout ce petit monde se retrouvait avec des petits yeux sur le vieux port pour embarquer pour les îles du Frioul. Pour notre troisième participation successive à la Course des Iles, nous avons engagé cette année trois joëlettes, pour la plus grande joie de nos pilotines-copines, Anaïs, Anissa et Laure.

Le rituel de la course est désormais bien rodé mais provoque chaque année quelques réactions d'incompréhension : pourquoi prendre la navette de 7h30 alors que la course démarre à 10h, qu'on habite loin et qu'on à fait la fête tard ? Réponse : parce qu'un des meilleurs moments de la journée consiste, une fois débarqués, à aller se tanquer tous ensemble sur la terrasse d'un bistrot dominant le port pour prendre un café au soleil levant tout en écoutant d'une oreille distraite l'organisateur du jour donner les consignes et distribuer les dossards. Une demi-heure avant le départ, la troupe s'ébroue lentement et se dirige tranquillement vers le départ où la sono de l'organisation achève de réveiller les fêtards qui sommeillent en nous, pour la plus grande joie des coureurs en train d'arriver. Un quart d'heure avant le départ de la course, les trois joëlettes s'élancent sous les vivats de la foule exhortée par l'animateur, Kamel, grand fan et premier supporter des Dunes depuis dix ans.

Gonflé(e)s à bloc, les joëlettes et les coureurs démarrent en trombe et se lancent à l'assaut des chemins de Pommègue, d'abord, de Ratonneau ensuite, les deux îles qui forment l'archipel du Frioul. Tout au long du parcours, les coureurs qui nous doublent ou que nous croisons ont tous un mot gentil, un sourire, un bravo pour nous. C'est particulièrement frappant cette année, comme si la présence des joëlettes s'étaient imposée comme une évidence au fil des éditions.

Pourtant, ni les encouragements des coureurs ni la beauté des paysages, ni même les ravitos, n'arrêtent les coureurs des Dunes, dans un état quasi-second après un week-end de fiesta non stop. Les 15 km sont avalés en moins d'une heure et demie et, conformément à cette tradition toujours aussi émouvante au fil des courses, les héroïnes du jour franchissent à pied la ligne d'arrivée sous les applaudissements de tous.

L'ambiance est très villageoise, presque familiale et extrêmement chaleureuse, tout comme lors du protocole, lorsque Anaïs, Anissa et Laure rejoignent le podium pour être distinguées et honorées, provoquant une nouvelle ovation générale. Comme les années précédentes, le ciel est avec nous et il fait suffisamment beau pour se baigner et pic niquer au soleil. L'heure est à la détente, aux échanges, à la sieste pour certains...

Après un retour en navette sans problème, nous débarquons sur le vieux port pour faire une dernière photo sous l'ombrière de Norman Forster... So chic !

voir l'album photos

Rejoindre les Dunes...

Rejoindre les Dunes d'espoir

Envie de nous rejoindre dans l'aventure ?? Vous pouvez nous contacter pour courir ou être sur la joëlette

Commenter !

Que vous soyez Pilotes, Cylindres...N'hésitez pas à témoigner, commenter !

  • Vous pouvez commenter en vous identifiant,
  • Vous pouvez commenter en tant qu'invité, cliquer sur l'image pour plus d'info.

Et nos partenaires

Mairie de Clayes Sous Bois  En savoir +
Société Décathlon  En savoir +
Social et loisirs  En savoir +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5