MALAK BATALA, ANAS BATAL !

En cette mi-novembre, le Maroc a accueilli trois duneurs, Pascal, Christian et moi-même, sous son soleil d’automne si agréablement généreux!
Nous voilà donc arrivés à Marrakech en fin de soirée où nous avons rejoint les membres de l’association marocaine rando course de l’espoir ! C’est autour d’un succulent couscous que nous avons retrouvé l’éminente pilote marocaine Malak et rencontré un nouveau pilote lui aussi marocain prénommé Anas, un petit bonhomme plein de vie avec un sourire gigantesque, très prometteur pour l’ambiance de la course.
Après avoir appris que nous allions parcourir plus de 800 virages entre le col de Tichka et Zagora, glups ! Nous sommes allés nous coucher pour être bien reposés afin d’attaquer le long périple qui nous attendait le lendemain !
Départ 8h ! Un minibus 14 places et un chauffeur du tonnerre qui sait très bien conduire à la marocaine (marquage au sol ou pas marquage, c’est pareil !), soupe de fèves à 10h, viande hachée et salade marocaine à 15h et des paysages magnifiques mêlant désert et montagne jusqu’à Zagora !
Aux portes du désert nous attendait Lahcen AHANSAL, le multiple vainqueur du fameux marathon des sables et organisateur de la course du lendemain ! Une présence et un lieu qui nous rappellent l’origine des Dunes d’espoir….
Le dossard en poche, joëlette montée ! Une bonne nuit de sommeil et il n’y aura plus qu’à ! On jette un dernier coup d’œil à la montagne qui jouxte l’hôtel et que nous devrons gravir le lendemain, maintenant dodo !
Nous voilà fin prêts sur la ligne de départ au son folklorique d’un groupe de Bédouins ! C’est le petit Anas qui est notre premier pilote ! Nous voilà partis à 4 pour 52kms à parcourir dans le désert, la vallée du Draa !
On commence par une palmeraie pittoresque dont les habitants nous regardent passer avec des yeux ahuris ! Le petit Anas rigole à chaque bosse ! On découvre un endroit merveilleux ! Christian, qui n’oublie jamais rien, avait prévu des paquets de stylos pour distribuer aux enfants que l’on croisait ! « Mince ! Reste plus que 3 stylos et j’ai 5 gamins ! ouch ! » Mais Mounsif le cylindre marocain ne se décontenance pas et lance en arabe : « Les 3 premiers qui arrivent à la maison là-bas gagneront un stylo chacun » ! Bonne idée ! Peut-être de futurs cylindres….
Les relais s’enchaînent rapidement et régulièrement, on sent une équipe solide emmenée par un bon pilote ! Le sable ne se fait pas attendre et va vite remplir nos chaussures (ça c’est dur !), il faudrait remplacer la roue de la joëlette par un ski ! De toutes façons elle ne tourne pas, alors….On suit de jeunes marocains qui ne semblent pas trop rompus à la course à pied mais avec un orgueil qui les poussait à courir à chaque fois qu’ils nous voyaient les rattraper ! Impossible de nous distancer alors un d’eux s’est laissé aller à essayer la joëlette, bel élan !
Au 16ieme km c’est la petite Malak qui prend place à bord et un cylindre marocain nous rejoint, Sofiane. Nous voilà partis sur un plateau de reg qui n’en finissait pas, plus de 9kms ! Des cadavres de vaches jonchaient ici et là le bord du chemin et le soleil tapait et la température grimpait ! Dur ! Mais ça ne nous empêchait pas de chanter ! MALAK BATALA ! MALAK BATALA !... qui veut dire (Malak la Championne) ! ou encore « 10 doigts, 10 orteils on est tous pareils ! », « Et un ! et deux ! ….. » vous connaissez la suite ! Dans des conditions pareilles on ressent vraiment le pouvoir magique de la joëlette qui vous emmenerait n’importe où !
On enchaîne les ravitos et les Kms !
Au 28ième c’est Anas le pilote et du renfort marocain nous rejoint, je commence à avoir vraiment les jambes en compote mais on ira jusqu’au bout ! Cela dit les dromadaires du 30ième nous ont poussés à prendre une photo, une nouvelle pause qui était bienvenue ! En chemin nous croisons un allemand qui faisait la course ravito à la main (une grande canette de bière made in de chez lui !) pas certain qu’il aille jusqu’au bout, surtout avec l’ampoule géante et sanguinolente qu’il avait au pied droit ! Ouille ouille ouille !
Le paysage désertique qui se dévoile sous nos yeux est vraiment superbe, surtout lorsqu’au détour d’une colline surgit soudainement une forêt luxuriante de palmiers, au milieu de rien !magique ! Au loin la montagne que nous devons franchir semble désespérément inatteignable !
Mais nous y voilà au 42ième km et c’est la petite Malak qui nous emmenera là-haut ! La montée fut relativement facile mais la descente plus compliquée, beaucoup de gros cailloux, une pente relativement abrupte et le précipice dangereusement proche ! Mais de là nous voyions l’arrivée et sentions l’adrénaline monter ! On y est presque ! Allez Malak ! On ne flanche pas ! La montagne est passée, plus que 2 Kms !!!
Anas prend place à côté de Malak, ça sent bon l’arrivée mais encore un petit effort, ça chante, ça crie, les esprits s’échauffent, les sourires sont resplendissants, la ligne est là encore deux foulées et ça y est !
Le Sahara trail de Zagora est terminé ! Malak et Anas nous ont emmenés jusqu’au bout !
Merci et bravo !!! Nous sommes accueillis par Lahcen AHANSAL et le premier de la course qui remettra sa coupe aux enfants ! Christian donne ses chaussures et rentre pieds nus !on s’embrasse, on se félicite ! On a mis 7h50 mais on a gagné !
On partagera une belle soirée avec nos amis marocains autour d’un bon Tajine, la bière d’après course sera remplacée par un bon jus d’orange pressé, et déjà le lendemain c’est le retour pour prendre l’avion à Marrakech qui nous ramènera à Paris avec plein de belles images en tête et un cœur rechargé !
Un grand merci à rando course de l’espoir de nous avoir guidés à travers ce beau pays qu’est le Maroc ! Un immense merci à Malak et Anas pour m’avoir emmené là où je ne serais jamais allé sans eux !
Je rentre en France avec un rêve peut-être…, Celui de revoir une joëlette Dunes d’espoir alignée sur le départ du Marathon des sables, mais ça, c’est une autre histoire !

. Ici les photos

Rejoindre les Dunes...

Rejoindre les Dunes d'espoir

Envie de nous rejoindre dans l'aventure ?? Vous pouvez nous contacter pour courir ou être sur la joëlette

Commenter !

Que vous soyez Pilotes, Cylindres...N'hésitez pas à témoigner, commenter !

  • Vous pouvez commenter en vous identifiant,
  • Vous pouvez commenter en tant qu'invité, cliquer sur l'image pour plus d'info.

Et nos partenaires

Mairie de Clayes Sous Bois  En savoir +
Société EDF  En savoir +
Mairie La Celle-Saint-Cloud  En savoir +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5