La course du SoultzerkopLa course du Soultzerkop

En ce dimanche, le rendez-vous est donné à Lampertsloch,

joli petit village dans les Vosges du nord, pour la 1ère Edition des Courses Nature du Soultzerkopf,organisée par les Coureurs de la Saline. Et non, ce n'était pas un Poisson d'Avril ! Les dunistes étaient bien au rendez-vous avec leur joëlette de même que Emma, Myriam et Clara, les filles qu'on allait emmener sur la course. Et même le soleil était là ! Que du Bonheur ! A 9H15,sous un beau ciel bleu, le départ est donné à l'orée de la forêt, qui surplombe Lampertsloch et son clocher offrant une vue magnifique sur toute la plaine. Les dunistes s'élancent sur le grand parcours : 22 Km, avec Emma, qui a pris place dans la joëlette.Dès le départ le rythme est soutenu. Les 1ers Kms se courent sur une montée régulière, c'est un bon échauffement !Les dunistes se relayent en poussant la joëlette et la chansonnette ! Quelle ambiance ! Nous donnons la main à Emma pour la réchauffer, elle semble heureuse.Après un passage sur un petit sentier nous abordons une descente qui nous emmène au 1er point relais. Emma rejoint sa famille et la voiture avec un grand sourire !

C'est au tour de Myriam de prendre place dans la joëlette. Après 5 Km de course, les premiers coureurs du peloton,qui étaient partis un quart d'heure après nous, nous rattrapent et nous dépassent, on s'encourage mutuellement, quelle solidarité. LE 1er de la course nous a confié à l’arrivée qu’il voudrait bien un jour participer à une épopée jaune...affaire à suivre ! La joëlette saute sur les bosses et les racines au grand plasir de Myriam qui s'amuse bien.A proximité de Lembach, place au 1er ravitaillement. Il faut reprendre des forces ! Myriam se régale avec le chocolat. A partir du 8ème Km commence la principale difficulté du jour, la montée au refuge du Soultzerkopf,longue de 4Km pour 300m de dénivellé ...

Nous avons bien cru un court instant sortir de notre belle forêt de Goersdorf-Pfaffenbronn en passant tout à proximité du four à chaux de la ligne Maginot d’Eichholz, que nous nous engouffrons à nouveau avec vaillance dans cette belle nature qui se réveille à peine.

Troisième et dernier "relais" où nous prenons Clara à bord de la joëlette : la forêt s’épaissit et les premiers contreforts du Soultzerkopf se dessinent déjà devant nous. Clara est en grande forme et dés les premières pentes elle nous enchante de ses "gazouillis" de plaisir : je crois que les courses en nature ne la laissent pas indifférente !

Et ces encouragements ne sont pas de trop car le profil s’accentue fortement devant nous. Spontanément un quatuor se créer autour de la joëlette afin d’affronter au mieux les courbes généreuses de dame nature : Cédric avec son humeur habituel baptise les coureurs de tête hameçonnés à leur sangle les "chevaux de trait" ! Ces quatre gaillards n’en démordent pas et poussés par les glapissements joyeux de notre Clara, ils avalent ces deux kilomètres de "single-track" ardus avec une bonhommie et un entrain sans pareil ...

Nous poursuivons sur des chemins forestiers plus hospitaliers et l’ensemble de l’équipe des Dunistes se regroupe et récupère de ce bel effort collectif... Des concurrents de la course nous rejoignent et certains nous motivent et nous amusent particulièrement, tel Monsieur-String et Madame-Carotte J.

Une épingle à cheveux et notre ami Fabien nous prévient gentiment et à sa façon si particulière d’un léger faux-plat à venir !!! Les relais s’opèrent et nous voilà partis à l’assaut de la dernière difficulté de ce magnifique parcours : Clara repart "dans les tours" et nous tous avec elle, avec en bonus-track notre trublion de Cédric qui a la bonne idée de nous faire chanter à tue-tête alors que tous le monde a du mal à garder son souffle : une chorale quelque peu aphone entonne dans la forêt "et un, et deux, et Dunes d’espoir...". Nous reprenons au passage les carottes et Monsieur-String !!!

Passage à proximité du refuge du Soultzerkopf et c’est parti pour la descente : les genoux et les petons commencent à s’endolorir, les efforts consentis se font ressentir. La forêt s’ouvre devant nous et nous laisse découvrir un panorama et des vues splendides en ce beau dimanche matin ensoleillé. Clara n’en perd pas une miette, et nous non plus ! Proche du but, nous nous mettons tous en quête d’un animal rare mais ô combien précieux et utile que l’on peut trouver au détour d’un chemin vicinal en cette matinée dominicale : le chef ! Le voici effectivement apparaître à l’aplomb d’un léger faux-plat : Serge retrouve ses brebis et va les guider à bon port jusqu’à la ligne d’arrivée !

De suite, le patron reprend les choses en main et les rennes de la joëlette pour les quelques 5 à 6 derniers kilomètres, n’oubliant pas au passage d’emmener avec lui ses dames qui nous attendaient un peu plus bas. Passage à proximité de la Maison de Cure de Marienbronn et des anciennes carrières d’ocre : nous n’avons jamais été aussi proches du but et l’équipe se regroupe, le temps de faire "recoller" notre ami Samuel en délicatesse avec quelques crampes et des genoux éprouvés par ce réveil matinal ...

Nous apercevons le finish et le public encore présent, juste là au bas de cette dernière descente, les filles nous rejoignent pour un final tous ensemble, unis, le coeur léger et joyeux !!!

Bravo à toutes et à tous et merci les enfants pour cette belle journée ! Et un, et deux, et Dunes d’espoir !!!!!

. Voir l'album photos !!!

Rejoindre les Dunes...

Rejoindre les Dunes d'espoir

Envie de nous rejoindre dans l'aventure ?? Vous pouvez nous contacter pour courir ou être sur la joëlette

Commenter !

Que vous soyez Pilotes, Cylindres...N'hésitez pas à témoigner, commenter !

  • Vous pouvez commenter en vous identifiant,
  • Vous pouvez commenter en tant qu'invité, cliquer sur l'image pour plus d'info.

Et nos partenaires

Société EDF  En savoir +
Social et loisirs  En savoir +
Mairie Le Chesnay  En savoir +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5