Trail des Grands Crus Rouffach

Après l'abandon tôt le matin de notre capitaine d'étape Jean-Louis, grippé, nous étions orphelins pour cette belle randonnée du trail des grands crus.

La météo était également menaçante, pas aussi clémente que les jours d'avant... peut-être pas plus mal pour courir ... Arrivés tranquillement dans la belle ville de Rouffach, et après quelques hésitations sur la tenue adéquate, nous rejoignons la ligne départ avec notre Joellette à la recherche de notre passager du jour GASPARD.

Dès le coup de feu donné par le Maire de Rouffach, notre néo duniste Nicolas s'élançait avec notre gentille troupe de 7 unités vers la vallée noble, avec en tête de la joyellette (mélange de joyeux et joellette par le speaker ...) un Fabien bien plus fringuant qu'il ne l'annonçait ... Sans encombre le single track était largement dépassé lorsque les premiers concurrents de la course partie 18' plus tard nous rattrapaient. Après 1h20 nous étions déjà à Osenbach pour récupérer Seb et Stéphanie et rhabiller GASPARD qui avait commencé sa congélation dans la descente .

Le 2ème ravitaillement (après celui d’Osenbach) était vicieux : ses sirènes proposaient de la bière et du saucisson, histoire de couper radicalement les pattes avant une montée (le mot est faible) vertigineuse en épingles et rocailles. Nicolas "le nouveau" semble être au courant des effets néfastes de ce genre de victuailles dans de telles circonstances… Les chocolats, bretzels et autres pains d’épices et quartiers d’orange ont été de bon secours pour faire grimper Gaspard (silencieux, parfois un peu apeuré, il l’a reconnu).

On sait maintenant toute la difficulté de faire passer une joëlette dans un "angle obtus". Ces garçons dunistes + Sylvie (bravo pour sa perf aujourd’hui !) s’y sont mis devant, derrière, sur le côté, en contrebas : bref, on est y arrivés, et sans dégât et dans la bonne humeur.

Une petite pluie nous encourageait à rejoindre rapidement la forêt et atteindre le SCHOENBERG pour une vue magistrale sur la plaine d'Alsace. Les efforts paient puisque le panorama sur le haut de la montagne est magnifique : qu’elle est belle notre Alsace viticole ! On me souffle le village de Gueberswihr… mais le nom du col qu’on a passé, aucune idée ! Je ne suis pas d’ici, moi, pardon… Thierry, sans le nommer, a la bonne idée de traverser des vignes, aux abords de Rouffach (manquaient juste les grappes de raisin !) histoire de gagner du temps. Tu parles, ça nous rajoute un petit morceau puisque nous tombons au-dessus d’un muret de 2 mètres de haut (à la louche). Gaspard doit bien se demander ce qu’on fait de lui !

Après 3h21 de course et sous les encouragements de la foule GASPARD passait l'arche d'arrivée en marchant soutenu par Sylvie et Thierry, juste devant le vainqueur du trail du petit ballon. Entre l’animateur qui parle de Gaspard d’abord dans sa "Jolilette", puis dans sa " Goélette" (mort de rire), Gaspard terminant sur les chapeaux de roue, debout et tout fier, et les applaudissements de toutes parts, il y avait de quoi avoir les yeux humides ...

Le soleil, le vrai, était bien là… Nous avons passé un joyeux moment avec des coureurs qui nous ont encouragé en permanence, dans l'esprit trail ! Et un, et deux, Et Dunes d’Espoir.

. Voir l'album photos !!

Rejoindre les Dunes...

Rejoindre les Dunes d'espoir

Envie de nous rejoindre dans l'aventure ?? Vous pouvez nous contacter pour courir ou être sur la joëlette

Commenter !

Que vous soyez Pilotes, Cylindres...N'hésitez pas à témoigner, commenter !

  • Vous pouvez commenter en vous identifiant,
  • Vous pouvez commenter en tant qu'invité, cliquer sur l'image pour plus d'info.

Et nos partenaires

Société CEA  En savoir +
Mairie La Celle-Saint-Cloud  En savoir +
Société Alten  En savoir +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5