Romain et la course des Chateaux d' Ottrott

Par ce beau dimanche d’été, ah non nous sommes le 19 octobre. La légère brume matinale, les 9° degrés et l’humidité sont là pour nous rappeler que nous sommes en automne.

Mais tel le soleil, les T-Shirts jaunes des Dunistes sont au rdv des courses d’Ottrott, course mythique qu’il est impossible de rater. Et pourtant cette année, cela failli être le cas. Mais la détermination de Jean-Louis a payé : une belle équipe s’est formée avec des nouvelles, une revenante (en la personne de la reporter désignée d’office) et quelques Dunistes aguerris, tous réunis pour emmener notre jeune Romain au sommet.  Ce dernier est ravi de participer à cette course qui a été une surprise. Eh oui, mardi dernier Romain a eu 10 ans et cette course est un cadeau : 10 km pour 10 ans, c’est la perfection à l’état pur, non ?

Notre départ se glisse entre celui du semi-marathon et celui du 10 km . Nous nous élançons le cœur vaillant dans la première montée toute gentillette, histoire de nous mettre en jambe. Sur un peu plus de deux kilomètres, nous sommes seuls sur le parcours, histoire de prendre le rythme (soutenu) et de permettre aux nouvelles recrues d’assimiler le geste du relais avant et arrière – geste rappelé et montré avant le départ par notre grand manitou Serge. Nous échauffons également nos voix et entonnons les premiers « Et un, et deux... ». Après une première montée dans le village, où la solidité des sangles est testée, nous sommes rejoints par les premiers coureurs (et coureuses). Les encouragements réciproques stimulent notre équipage. Cependant, selon l’adage « qui veut aller loin, ménage sa monture », nous préférons marcher le temps de la montée à travers la forêt. Nous sommes doublement récompensés de nos efforts : juste un peu avant la fin de l’ascension, une trouée dans la forêt nous offre une vue magnifique sur la plaine avec soleil et ciel bleu et une toute petite écharpe de brume en bas ; et au sommet, le ravito nous tend les bras. Après une petite pause bien méritée et la réhydratation nécessaire (la montée et le soleil nous ont déjà bien fait suer), nous entreprenons la descente. C’est là que les Dunistes se lâchent et que votre reporter lâche l’équipage qui descend à tout va. Je ne peux donc pas vous raconter ce qu’il s’est passé sur cette descente, désolée...

Mais en bonne Duniste, je n’ai pas abandonné. Et arrivée en bas, tranquillement à mon rythme, je ne suis pas surprise de voir deux Dunistes revenus me chercher et qui m’accueillent avec une « Ola ». Esprit Dunes d’espoir toujours là ! Et c’est ainsi que nous terminons tous ensemble (même Serge nous a rejoint) ce 10 km.

L’aventure du jour aurait pu se terminer là, mais c’est oublier la folie qui habite les Dunistes. Arrivés à 10h30 (ou quelque chose comme ça), il nous faut attendre la remise des prix prévue à midi. Que faire jusque là ? Papoter, se réhydrater, lézarder au soleil, oui ok mais nous avons encore de l’énergie à revendre. Tiens, à 11h, c’est le départ du 5 km. Et une, et deux, nous décidons de repartir en « off » et juste pour le fun. Même Romain en redemande, alors pourquoi s’en priver. Et Serge a obtenu de l’organisateur que nous participions.   Youpi ! Nous attendons que les derniers coureurs soient partis pour nous élancer à notre tour. Et hop, à nouveau la rue à monter. Cette fois, c’est Séverine qui s’y colle, en tête. Puis nous enchaînons par un joli parcours à travers les vignes... et là, bien entendu, les fous de Dunistes s’en donnent à cœur joie... et Jean-Louis en tête qui emmène Romain à travers les lignes. Ben oui, le sentier viticole et ses rigoles, c’est d’une banalité. Une joëlette est faite pour crapahuter hors-sentiers. Faisant équipe à un moment avec Jean-Louis, j’ai eu la chance de passer à travers les vignes et je peux vous assurer que j’ai senti la joëlette vibrer de joie. Et voilà 5 km bonus avalés dans la joie et la bonne humeur. Nous terminons à nouveau ensemble avec Serge, mais ne passons pas la ligne d’arrivée pour ne pas mettre la zizanie chez le chronométreur . Mais là ne résidait pas l’essentiel : il était dans la joie et le regard de Romain, ainsi que dans le bonheur des nouvelles Dunistes prêtes à recommencer et dans la folie de toute l’équipe Dunes d’Espoir.

A bientôt pour de nouvelles aventures

Barbara, la « revenante »  et contente d'être revenue  

.  Les photos sont là  

Et le blog de Cyril, aussi pourvoyeur de photos ...

http://picturescyrilroux.blogspot.fr/2014/10/et-un-et-deux-et-dunes-despoir-ottrott.html

Et Dunes se rappelle qu'il y a un an... un pote faisait sa dernière course avec Dunes à Ottrott. Une pensée pour toi Fab.

 

Rejoindre les Dunes...

Rejoindre les Dunes d'espoir

Envie de nous rejoindre dans l'aventure ?? Vous pouvez nous contacter pour courir ou être sur la joëlette

Commenter !

Que vous soyez Pilotes, Cylindres...N'hésitez pas à témoigner, commenter !

  • Vous pouvez commenter en vous identifiant,
  • Vous pouvez commenter en tant qu'invité, cliquer sur l'image pour plus d'info.

Et nos partenaires

Mairie La Celle-Saint-Cloud  En savoir +
Société Alten  En savoir +
Mairie de Vaucresson  En savoir +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5