Trail de Giono

Course de Giono avec Orpheas

L'Antenne Sud des Dunes d'espoir et Handicap Evasion 04 se sont alignés sur le trail court (12km 500m D+) des Collines de Giono à Manosque (04). Les deux associations sont venues en force et ont partagé leur matériel (car nous avons couru avec une de leurs joëlettes) pour emmener Orphéas et Kylian en présence de leurs familles et sous la direction de Magali et Audrey.
Avec un ciel voilé, une température clémente et un très léger vent ressenti uniquement sur les hauteurs, les conditions étaient idéales pour s'élancer sur le parcours un peu technique de la 6ème édition de ce trail. Nous prenons le départ environ 1/4h après le groupe des randonneurs et une vingtaine de minutes avant les concurrents du trail court.


En guise d'échauffement, montée vers le col de la Mort d'Imbert par le vallon des Couquières. Une large piste en pente régulière sans difficultés si ce n'est un petit raidillon sur bitume peu après le départ. Après une petite pause mécanique pour décoincer le flasque plastique qui frottait sur le disque de frein, c'est reparti et c'est franchement mieux ! Les 10 cylindres d'Orphéas assurent leurs relais pour atteindre le premier point haut après environ 180m d'ascension. Les deux joëlettes se suivent jusque dans la première descente vers le vallon de Gaude. Là, on quitte la piste pour une monotrace propre et un peu sinueuse qui descend en pente douce puis ça se corse un peu avec des ornières, racines, cailloux... ce qui demande vigilance et adresse aux porteurs. Et ça "boulègue" un peu comme on dit par ici, du coup il faut régulièrement replacer Orphéas qui glisse sur son siège et dont les pieds s'échappent des repose-pieds.


Arrivés tout près du complexe gazier de Gaude 100m plus bas, nous remontons vers le nord par un autre single qui évolue sur un versant boisé et abrité. La montée est assez régulière avec quelques coups de cul et deux passages délicats en dévers en partie haute. La joëlette avance, parfois au pas, poussée par les chants des pilotes ou par les encouragements des rares spectateurs, des randonneurs que nous rattrapons ou des premiers concurrents du trail court qui nous rattrapent. Le sentier débouche sur la crête de Bellevue à environ 600m d'altitude. 1 heure après le départ, nous sommes à peu près à mi-course, en distance ou dénivelé. La joëlette file sur la large piste jusqu'à la fourche de la citerne et prend sur la droite vers Montaigu, le ravitaillement nous attend un peu plus loin. Après un peu de solide et liquide, nous repartons vers le fond du vallon de Gaude par un single un peu accidenté puis un tronçon de piste et à nouveau un single jusqu'en bas. Nouveau replacement d'Orphéas, rotation des cylindres, et la joëlette s'élance sur la piste qui descend le long du complexe gazier.


La dernière grosse montée nous attend avec environ 150m de dénivelé. Nous l'abordons par un joli single sinueux à flanc de colline. Soudain, le balisage nous "invite" à quitter le tracé emprunté dans les éditions précédentes pour plonger sur la gauche dans un ravin assez abrupt. Si abrupt qu'on y accède par des marches en pierre bâtie. Une vingtaine de marches étroites pour descendre, à peu près autant pour remonter de l'autre côté. Passage très technique et délicat où la joëlette vole, portée à bout de nombreux bras.


La suite, on connaît bien, avec une montée copieuse agrémentée de beaux lacets bien raides sur la fin avant d'enfin rejoindre la route bitumée qui monte au relais des Spels. Il reste environ 3km à parcourir, 500m de descente sur la route où la joëlette galope puis elle part à droite sur une piste vallonnée qui va ensuite passer devant le Borie du Pain de Sucre. Au passage, photo de groupe sur fond de colline du Mont d'Or et sa tour en ruines.
Le tronçon final est le single qui descend vers la piste des Couquières prise à l'aller en début de course. Le tracé est très sinueux et assez accidenté avec de nombreuses épingles très serrées où manœuvrer une joëlette n'est pas aisé. Dans l'une d'elles, il faut replacer et réconforter Orphéas bien secoué malgré nos précautions. Heureusement, la piste n'est plus loin. Nous y déroulons le dernier kilomètre à un bon rythme, remontons devant la piscine avant de finir dans une belle descente jusqu'à la ligne d'arrivée où nous accueillent les applaudissements et encouragements des spectateurs ou diffusés par la sono. Le tour a été bouclé en 2h et 7mn !7 minutes auparavant, emmenée par Kylian, la joëlette de Handicap Evasion franchissait la ligne d'arrivée.


Le groupe échange les bravos et mercis bien mérités après cette belle course nature. Après les podiums, quelques uns poursuivent ces moments de partage autour du repas proposé aux concurrents par l'organisation.
Bravo à toutes et tous et à bientôt pour de nouvelles aventures !

voir l'album photo

 

Rejoindre les Dunes...

Rejoindre les Dunes d'espoir

Envie de nous rejoindre dans l'aventure ?? Vous pouvez nous contacter pour courir ou être sur la joëlette

Commenter !

Que vous soyez Pilotes, Cylindres...N'hésitez pas à témoigner, commenter !

  • Vous pouvez commenter en vous identifiant,
  • Vous pouvez commenter en tant qu'invité, cliquer sur l'image pour plus d'info.

Et nos partenaires

Société Décathlon  En savoir +
Société CEA  En savoir +
Mairie Le Chesnay  En savoir +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5