Gignac la Nerthe

La nocturne de Gignac

Depuis quelques années, Jacques, mon beau-frère, nous raconte régulièrement ses courses avec les Dunes D'Espoir
Jacques court beaucoup, longtemps, a fait de grands trails, bref, Jacques assure.
Mais quand il nous parle des Dunes, ses yeux brillent d'une lueur étrange.
Un mélange de bonheur, d'émotion. Dans ses yeux on lit toute l'humanité qu'il y a dans son coeur.
Alors forcément, j'en avais envie de cette course avec les dunes, un jour, mais j'avais une immense trouille de ne pas être à la hauteur du pilote et de la chance qui serait la mienne de participer à cette aventure.

Il y a un mois, c'est Olivier, mon mari, le frère de Jacques qui a le premier de nous deux osé franchir le pas, à la Font de Mai. Il en est revenu avec cette même lueur dans les yeux et avec une joie qui a duré plusieurs jours après la course.
Il y a deux semaines, Jacques a trouvé la course qui pourrait me permettre de tenter enfin de vivre de l'intérieur une course avec les Dunes. La nocturne de Gignac.
J'ai passé le samedi entier pétrie d'inquiétude et de stress. J'avoue avoir été particulièrement désagréable avec mon entourage.
Puis nous sommes partis, tous les trois, à Gignac.

Arrivés sur place, j'ai pu faire la connaissance de Linda. Un mélange d'énergie et de générosité derrière un sourire rayonnant. Elle est arrivée en courant avec la Joëlette.
Et puis, notre pilote est arrivée, Brenda. Pour elle aussi c'était une première. Je crois, même si ce n'est qu'une supposition, qu'elle était aussi anxieuse que moi à l'idée de cette course.
Nous avons fait connaissance, de Brenda, de ses parents, de son fiancée et de son amie Anaïs dont j'avais beaucoup entendu parler et de ses parents. Anaïs est une habituée des Dunes mais cette fois, elle ne pouvait pas piloter.
Enfin, sont arrivés Stéphane et Alexandre, les derniers membres des Dunes qui allaient nous accompagner.
Je crois que mon inquiétude se voyait un peu, beaucoup. Mais cet accueil chaleureux m'a aidé.
Nous avons installé Brenda dans la Joëlette, j'ai fait deux petits tours pour tester les sensations et puis nous nous sommes rapprochés de la ligne de départ.
Tout autour de nous les coureurs souriaient, nous encourageaient.
Pour la première fois, je n'allais pas courir pour moi, mais pour Brenda et pour les Dunes.
Un honneur, une chance.
Le décompte, et le départ sous les applaudissements. Ca y est, c'est parti, je ne peux plus m'enfuir !
On part vite, ce ne sont pas sept personnes qui courent l'une a côté de l'autre mais une équipe soudée autour de sa championne.
Brenda se détend, elle salue les gens qui nous encouragent sur le chemin, et il y en a beaucoup. Les kilomètres défilent plus ou moins vite, ( bon je l'écris une fois mais j'ai du le dire au moins mille fois, il fait chaud, et j'ai du mal quand il fait chaud, mais je ne suis pas là pour m'apitoyer non de non !!! ), nous nous arrêtons à chaque ravitaillement en eau, ce qui me permet de récupérer. Brenda est de plus en plus à l'aise.
La Joëlette file entre les vignes, sur les chemins, et nous chantons cette chanson que je découvre mais que j'ai en tête depuis ce matin, au moment ou j'écris ces lignes.
8 kilomètres, plus que deux. J'ai envie de finir mais en même temps je me dis, déjà ???
A trois cent mètres de l'arrivée, nous voyons Anaïs sur le côté, avec ses parents, alors les garçons partent la chercher et nous terminons la course à 8, Anaïs et Brenda main dans la main, heureuses.
La ligne est franchie sous les applaudissements. C'est un moment magique. J'ai rarement ressenti une telle émotion partagée. Brenda est heureuse, je le sais, je le sens. Et je le suis aussi.
Nous nous serrons tous dans les bras, la famille de Brenda, celle d'Anaïs.
J'ai enfin couru avec les Dunes D'Espoir, et je n'ai qu'une envie, m'entraîner plus et recommencer.
Et maintenant j'ai la réponse à la question que posent les gens, je l'ai lue dans les yeux de Brenda, je l'ai lue dans les yeux de ses parents, et je la sens dans mon coeur: oui, être pilote et partager cette aventure rend heureux le pilote et tous ceux qui l'entourent.
Mais pour le savoir, il vous faudra rejoindre les Dunes.
Merci à tous.

Voir l'album photos.

Rejoindre les Dunes...

Rejoindre les Dunes d'espoir

Envie de nous rejoindre dans l'aventure ?? Vous pouvez nous contacter pour courir ou être sur la joëlette

Commenter !

Que vous soyez Pilotes, Cylindres...N'hésitez pas à témoigner, commenter !

  • Vous pouvez commenter en vous identifiant,
  • Vous pouvez commenter en tant qu'invité, cliquer sur l'image pour plus d'info.

Et nos partenaires

Mairie Le Chesnay  En savoir +
Société Groupe Renault  En savoir +
Société Alten  En savoir +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5