plan de Cuques

Trail de Plan de Cuques avec Boise et Anissa

 

A quelques semaines du Dunes Day de Plan de Cuques, la Reco du Canton Vert s’opère dans des conditions à décorner les buffs. 3 Verts MJC et 4 Jaunes DE constituent le commando chatoyant des éclaireurs. Cyril notre GO nous propose à tout bout de champs d’envoyer une équipe de géants « maïssés » pour fignoler les chemins imaginaires, à grands coups de coupe-ongles. Un ange ce mec-là !!!


Le parcours est volontairement court-circuité estimant que c’est du connu sans surprises. Dans la cité, on peut tromper mille personnes, mais certainement pas soi-même ; on préfère se persuader que ce sera une balade digestive, mais dans son for, on devine aisément qu’il n’y aura pas de cerise sur les navettes.
Omerta implicite entre les membres du groupe ; il faut mieux garder le secret de cette escapade et ne pas spoiler les absents. Ils pourraient rapidement rebrousser chemin devant cette montagne de douleurs.


Le jour du départ, Boicé s’élance en tête, une écharpe rouge autour du cou, mais sans sa doudoune, laissée au stand sous la contrainte. Ça bosse dur dès le départ, une double même, mais le chameau roulant enchaîne les difficultés dans l’unité. Le pilote est hilare et nous donne du courage à revendre.


Lit de rivière, petits ponts de bois, la joelette tient bien la route et toutes ses promesses. Ça sent bon la garrigue et la transpiration des jaunes qui pistonnent.
Puis vient la croisée des chemins sécurisée par des civils orange, escortés de leurs 4x4 du même acabit. Réunion de crise sous les pins. Le DFCI-Autoroute à gauche, ou la sente sauvage ouverte par les Verts quelques jours auparavant? Clignotant à tribord toute sans l’ombre d’un soupir. On sent que cette équipe a du coffre rempli de cœurs, qu’elle est solide et solidaire. Elle peut nous mener à la victoire. Portage rocambolesque, griffage sanglant de cuisses, enfonçage d’épines à volonté, et alors, c’est grave ?


Une amande distribuée en catimini et c’est l’envolée sur une belle conduite de gaz vertigineuse qui fait péter les Ischios & Co. Nico lance un chant, mais on étouffe, on ne peut même plus respirer. Les signaleurs aussi mettent la main à la pâte pour préparer la ronde des desserts. Ça gomme les bleus un instant, le temps d’un refrain. Montagnes russes du côté de la grotte des Maquisards puis redescente vers la citerne achalandée de sucreries. Boicé passe le témoin à Anissa, accompagnée d’un survêtement à bandes roses du plus bel effet. Au détour d’un bosquet minéral, elle nous confie qu’elle préfère la colline à la route. Alors là ma Belle, on est fait pour s’entendre à merveille. Sur la ligne de crêtes, elle lance à qui veut l’entendre : « C’est trop beau, c’est trop beau … » ad lib. Message miraculeux qui rafistole les fibres et transforme la diligence en bolide au cheval cabré.

La grande équipée rejoint à joyeuse allure son port d’attache. Un tunnel d’applaudissements et d’amour nous enlace. Anissa et Boicé finissent au sprint-coude-à-coude et montent ex-aequo sur la plus haute marche. La coupe des vainqueurs déborde de larmes jaunes, et la bière coule à flot. Je dois partir et je rate la fin du film, mais cela n’a aucune importance car je sais qu’il y aura forcément une suite à l’histoire.


Semez de l’amour mes Amis, semez encore et encore sans relâche, semez aux 4 vents et ne vous arrêtez que lorsque votre dernier souffle sera venu, c’est notre seul Salut. 

 

voir l'album photo

Rejoindre les Dunes...

Rejoindre les Dunes d'espoir

Envie de nous rejoindre dans l'aventure ?? Vous pouvez nous contacter pour courir ou être sur la joëlette

Commenter !

Que vous soyez Pilotes, Cylindres...N'hésitez pas à témoigner, commenter !

  • Vous pouvez commenter en vous identifiant,
  • Vous pouvez commenter en tant qu'invité, cliquer sur l'image pour plus d'info.

Et nos partenaires

Fondation Air France  En savoir +
Société EDF  En savoir +
Société Stago  En savoir +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5