Les Basses Vallées Angevines

Troisième sortie des joëlettes du Grand Ouest pour ce printemps 2013, et troisième journée sous le Grand Soleil. Après les 15 km de Pellouailles-Angers, les 34 km du Trail d’Angers, voilà la Trace des Ragondins et ses 36 km dans les Basses Vallées Angevines. Et après Elsa, Mathilde et Camille, ce fut le tour d’Inès de partager la joie de la course à pied. Et Inès aime le Trail, depuis sa première participation au Trail du Bout du Monde jusqu’à l’aventure de la Guadarun dans la Mer des Caraïbes. Et ce dimanche 16 juin fut une journée magnifique pour découvrir les rives, bois, plaines de ces vallées angevines. Le parcours débute à Cantenay Epinard. Nous sommes 5 coureurs à accompagner Inès. Soit sur la totalité du circuit, soit en relais. Un itinéraire finalement beaucoup plus costaud que ce que laissait présager la physionomie de ces paysages en partie inondés l’hiver. Grâce à des traceurs qui se sont régalés à ajouter par ci de là de petites embuscades pour apporter un peu d’adrénaline.

A 8h40, le départ est donné pour l’ensemble des participants et l’embarcation en jaune part en dernier. Bien vite, nous remontons quelques coureurs et toute cette portion dans la campagne angevine est assez bucolique, entre les champs et les fermes. Inès se réjouie de chaque instant et son visage rayonne. Bientôt, ce sont les haies bocagères et les fossés à traverser. Les premiers efforts sous de nombreux encouragements… et très souvent, la rencontre avec nos supporters toujours aussi généreux dans les applaudissements. Le temps est radieux. Une vraie chance. Nous poursuivons vers Feneu et le Port Albert. Après la Guinguette du Port Albert, nous sommes accueillis, au ravitaillement, par un trio de musiciens. Nous nous rafraîchissons avant de fouler la prairie, de passer sous l’Arche des Mariés et de profiter de ce cadre enchanteur le long de la Mayenne. Et il faudra ensuite être vigilant, car toute une section du parcours est en surplomb de la rivière. Un sentier parfois technique, étroit, où le cheminement en joëlette n’est pas toujours aisé.

Et ce sont ces passages qu’apprécie particulièrement Inès. Il nous faudra de l’attention et de l’enthousiasme. Et le renfort de bénévoles et de coureurs fut vraiment apprécié. Un grand merci à vous. Tout ce GR le long de la Mayenne est vraiment une belle randonnée. Ensuite, nous rejoignons les hauteurs pour atteindre Montreuil Juigné en franchissant le Pont. A partir de là, nous longeons la Mayenne pour atteindre le Parc François Mitterrand. Un nouveau ravitaillement juste derrière l’Hôtel de Ville et un couple qui nous accueille en musique. Après une bonne collation, nous empruntons les escaliers en bois qui nous conduisent au chemin de halage… que nous quitterons un peu plus loin pour rejoindre les hauteurs d’Avrillé, la Ville-Parc. Là, nous avons la surprise d’entrer dans l’entreprise Giffard. Une société familiale qui élabore et commercialise des boissons à base de fruits. La Menthe Pastille et le Guignolet étant les plus connues.

A la sortie de la société, nous pouvons nous rafraichir avec des jus de pomme, de citron et de menthe. Délicate attention et grand merci à tout le personnel de Giffard mobilisé pour cette occasion. Après cette petite pause, nous voilà en direction de Terra Botanica, le parc angevin dédié au végétal. Nous longeons l’ancienne voie de Chemin de Fer, puis nous prenons l'inattendu « ascenseur » des Ragondins. Il s’agit de remonter une pente bien raide à la force des bras grâce à des cordes mises en place. Heureusement, les bénévoles seront là pour nous aider. Et encore une fois, beaucoup d’encouragements pour Inès et tout l’équipage. Et pour autant, les difficultés ne sont pas encore terminées. Il nous faudra redescendre dans un vallon, franchir un tunnel et remonter encore une grande pente. Un peu comme des Ragondins en fait. Nous emprunterons encore une fois la ligne de chemin de fer, pour ensuite rejoindre les bords de la Maine au niveau du Pont de Segré.

De là, nous revenons alors vers le Bac de l’Ile Saint Aubin, lieu bien connu des promeneurs angevins, pour continuer à longer la Mayenne jusqu’à un Pont Flottant au niveau de Cantenay Epinard. Dernier épisode de ce parcours original et bien tracé… pour faire découvrir toute la variété des basses vallées angevines. Il reste à traverser la superbe propriété d’un Manoir ouvert pour le trail et nous arrivons au Complexe Sportif du Ronceray. Inès franchit la ligne d’arrivée à pied. Heureuse, émue et fatiguée. Et cette belle « Trace des Ragondins » se termine alors par un bon repas, dans une ambiance champêtre et amicale. Malgré les caprices de la météo ces dernières semaines (et la crue des rivières), cette « Trace » fut une totale réussite et en appelle d’autres. Un grand merci aux organisateurs et aux bénévoles pour cette première édition. Et un immense merci à mes compagnons de joëlette pour leur engagement dans ce trail loin d’être facile, et à Inès pour sa joie de vivre.

. Voir l'album photos

Rejoindre les Dunes...

Rejoindre les Dunes d'espoir

Envie de nous rejoindre dans l'aventure ?? Vous pouvez nous contacter pour courir ou être sur la joëlette

Commenter !

Que vous soyez Pilotes, Cylindres...N'hésitez pas à témoigner, commenter !

  • Vous pouvez commenter en vous identifiant,
  • Vous pouvez commenter en tant qu'invité, cliquer sur l'image pour plus d'info.

Et nos partenaires

Société Groupe Renault  En savoir +
Mairie La Celle-Saint-Cloud  En savoir +
Société EDF  En savoir +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5