La Sablière

T'es où Théo ?

Une joëlette des dunes d’espoir pilotée par Théo et une joëlette des bouchons de l’espoir pilotée par Paul étaient au départ du grand prix de la sablière qui se courait ce Dimanche sur le joli circuit de Viroflay.

Théo avait recruté Thierry, son Papa, dans son équipe tandis qu’Anne-Laure pour sa première épreuve en joëlette était prise dans les bouchons avec Paul.

 Les deux équipes préparèrent ensemble leurs véhicules de compétition avant le départ, comparant leurs aménagements spécifiques : les différences sur les calages des pieds des pilotes firent l’objet d’un long débat technique.

Après l'échauffement et les ultimes réglages, nous nous présentâmes au départ, bouchons et dunes côte à côte en première ligne.

Le compte à rebours fut lancé, 10, 9, 8, 7, 6, 5, les deux équipes firent vrombir leurs moteurs, 4, 3, 2, 1, 0 !

Désireux de prendre la tête de la course, les jaunes et les rouges partirent rapidement, se retrouvèrent côte à côte sur la ligne droite des stands, se frôlèrent pour s’impressionner, accélérèrent dans le but de passer devant au premier virage.

Brillamment pilotée par Théo et son petit sourire, la joëlette des dunes atteignit sa vitesse de pointe, à la limite du décollage, réussit à passer avant les bouchons et se positionna en tête de la course.

 Comme le sol était humide, nous avions pris nos duneurs tous terrains : nous franchîmes aisément en dérapages contrôlés les secteurs glissants et les flaques qui encombraient la piste.

Le premier tour nous permit de repérer les zones les plus périlleuses, les folles descentes où nous pouvions foncer à vitesse maximale, les côtes les plus raides où nous devions actionner au maximum tous nos cylindres.

Repérant de loin notre bruyant équipage, les sympathiques signaleurs nous aiguillaient sur le trajet en nous encourageant généreusement.

Motivés par le pilotage toujours souriant de Théo, nous repassâmes rapidement devant notre stand pour nous ravitailler des acclamations des nombreux supporters et des consignes de course de Nadette.

Nous avions laissé les bouchons derrière nous, mais notre coach et notre joyeux pilote demandèrent un rythme encore plus rapide.

 Aux tours suivants, nous dévalons les descentes à fond la joëlette, freinons tardivement avant les virages à 90 degrés, puis relançons à puissance maximale pour escalader les côtes.

Plus nous accélérons, plus nous traversons des mares boueuses, plus nous franchissons des embûches dangereuses, plus nous chantons fort, plus Théo sourit.

Lorsqu'il passe sous la banderole d'arrivée, debout à côté de son véhicule, puis monte sur le podium pour recevoir une belle coupe et les bises des jolies viroflaysiennes, son sourire s'épanouit encore plus largement.

Paul rejoint Théo pour savourer également avec un léger sourire cette récompense méritée, tandis que les organisateurs rendent hommage à nos deux équipes.

 Merci aux coureurs des dunes et des bouchons, aux organisateurs de cette belle course et à tous les bénévoles.

Merci, Théo et Paul pour nous avoir permis de partager cette joyeuse balade avec vous

. Voir les photos

et aussi  L'album des 'bouchons'  et l'album de Kitty

Rejoindre les Dunes...

Rejoindre les Dunes d'espoir

Envie de nous rejoindre dans l'aventure ?? Vous pouvez nous contacter pour courir ou être sur la joëlette

Commenter !

Que vous soyez Pilotes, Cylindres...N'hésitez pas à témoigner, commenter !

  • Vous pouvez commenter en vous identifiant,
  • Vous pouvez commenter en tant qu'invité, cliquer sur l'image pour plus d'info.

Et nos partenaires

Société Groupe Renault  En savoir +
Fondation Air France  En savoir +
Société CEA  En savoir +
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5